La jalousie est un sentiment qui dérape Ft. Jeanne del Monte



 
Topic important pour connaître le quota des familles de haute et petite noblesse : Listing Maison & Recensement
Forum en Hiatus !
Ce RPG vous intéresse, n'hésitez pas à me mp (voir sur la page d’accueil)

Poster un nouveau sujetRépondre au sujet

La jalousie est un sentiment qui dérape Ft. Jeanne del Monte

 :: Royaume de Frańcië :: Province du Centre :: Casals (capital) Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
Messages : 28
Ecus : 903
Arrivé(e) le : 18/01/2017
Ven 20 Jan - 21:13


La jalousie est un sentiment qui dérape

L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine



Les dames du Marquisat de Ravish étaient arrivées la veille au Royaume de Frańcië. Marie et Aliénor avaient eu le plaisir de retrouver quelques connaissances, tous étaient réunis pour le bal qui allait se tenir très prochainement. Si la marquise elle-même n'avait pas pu venir, elle avait pris soin d'y envoyer ses filles en tant que représentantes du Marquisat de Ravish et avec de la chance, chacune d'elles allaient rentrer avec un bon partis. En tout cas, la marquise l'espérait et les précepteurs des demoiselles aussi, car, à leur âge toutes les jeunes femmes étaient mariées et elles faisaient tache dans les groupes des femmes qui parlaient d'enfants, mariages, grossesses et époux. Marie et Aliénor malgré la fatigue avaient déjà pris le temps de revoir des connaissances afin d'échanger les informations sur les personnes présentes, sur le bal qui allait se tenir et sur les rumeurs qui courait dans la capital de Casals.

Elles ne furent pas déçues, en particulier, Aliénor qui était une grande amatrice de ragot et d'intrigues. Néanmoins, ce ne fut pas deux heures en bonne compagnie qui pût la divertir. Ainsi, dès le lendemain matin, alors que sa jeune sœur était toujours dans les bras de Morphée, la jeune brune enfila une robe vert émeraude aussi fluide et légère que son comportement. Elle comptait bien profiter de son court séjour dans le royaume pour ce faire, remarquer et se faire respecter. C'est ainsi paré tel une princesse qu'elle sortit de sa chambre et descendit les marches pour rejoindre ses amis. En effet, les filles de la Marquise n'avaient pas le privilège de loger au château, elles étaient sans doute trop peu connue et pas assez titrée pour avoir un tel privilège, mais, cela ne déranger nullement les jeunes femmes qui bénéficiaient de toute la liberté possible et des avantages à être logé chez un ami de la Marquise dans une magnifique demeure au style très Vénétien.

Après avoir grignoté quelques fruits et échangé quelques paroles avec ses hôtes, Aliénor fit appeler un serviteur pour l'emmener au château. En effet, elle avait un rendez-vous avec une grande couturière pour terminer les dernières retouches de sa robe de bal, mais, la couturière et ses employées étaient tellement demandée et débordée qu'elle s'était directement installé au château pour répondre aux besoins et commandes de toutes les nobles dames de la cour.

Une fois au château, Aliénor se fit escorter jusqu'à chez la couturière, le château était si grand qu'il n'était pas rare que les invités se perdent. Heureusement, il y avait toujours des valets de disponibles pour guider les pauvres âmes perdues. Une fois arrivée dans la suite, la couturière la salua avec respect, mais la fît attendre quelques minutes dans un petit salon où d'autres nobles attendaient leur tour. Les dames paraient de bijoux et d’éventails dévisagèrent la jeune Ravish et commencèrent à échanger quelques bassesses. Aliénor ne doutait pas qu'elles dussent se demander qui elle était, car, jusqu'à maintenant, personne ne connaissait vraiment les filles du défunt marquis de Ravish et elles n'étaient pas réputées pour faire scandale pourtant, c'était le plus souvent de cette manière que l'on retenait les noms et titres des personnes. La jeune femme prit place sur une chaise et commença à prendre son mal en patience.   

Code by Sleepy




- Moi aussi, quand j'étais jeune, j'avais des rêves... Je voulais devenir reine... Accomplir mes rêves... Défendre de justes causes... Etre respectée et crainte partout...L'ami des princes... Le confident des rois...© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 58
Ecus : 1076
Arrivé(e) le : 07/01/2017
Localisation : Cassal
Sam 21 Jan - 23:24
Jeanne était arrive à Casals depuis quelques jours. Et dans deux jours, sa fille serait là tout comme son époux. Comme pour se faire pardonner pour ne point avoir pris soin de sa chère fille, qu’elle aimait tant malgré les apparences, la princesse souveraine de Vénétie s’était décidée à lui offrir l’une des se magnifiques robes dont elle avait tant entendu parler. Et que de mieux que d’aller voir personnellement l’une des plus grande couturière qui s’était d’ailleurs installée entre les murs même du château de Francïe.

C’était ainsi que Jeanne Del Monte s’était retrouvée à se préparer rapidement pour pouvoir se rendre le plus vite possible chez la couturière. Elle traversa les nombreux couloirs ne manquant pas de demander à un ou deux serviteurs le chemin. Fort heureusement, Jeanne fut parmi les premières dames a arrivé. Et lorsqu’elle franchit le seuil de la pièce, elle senti les regards se tourner vers elle. Les traits se tendirent et finalement s’apaisèrent lorsque Jeanne passa dans la pièce d’à côté pour rejoindre la couturière. Les deux dames se s’étaient entretenues un long moment. Il fallait bien dire que Jeanne n’était pas toujours une fois commode. Surtout quand elle avait une idée en tête.

La discussion fut des plus instructives pour Jeanne qui avait maintenant une idée parfaite de la robe qu’elle voulait pour sa fille. Elle sortit alors de la salle et là, le petit sourire qu’elle avait sur le visage s’évanouit. Là, assise, Jeanne reconnut une silhouette qu’elle n’avait plus vue depuis si longtemps. Et à dire vrai, elle s’en serait bien passée. Mais elle tenta de le cacher le plus possible. « Aliénor de Ravish, quel plaisir de vous voir ici. » fit Jeanne Del Monte d’une voix qui se voulait faussement enjouée. Faussement, parce que malgré le temps qui avait passé, les familles de Brogny et de Ravish n’avaient toujours pas enterré la hache de guerre. Jeanne en était d’ailleurs la cause, ou plus exactement ses fiançailles qui n’avaient pas abouties. Les de Ravish n’avaient, à sa connaissance, jamais pardonné aux de Brogny de l’avoir fiancée à Willem de Clary. La bataille avait été rude et finalement Jeanne avait gagné. Et maintenant, même si Jeanne, née de Brogny n’était pas l’épouse du beau Willem, elle était devenue une femme avec une position sociale bien plus élevée encore. Simple fille d’un baron de Bohême, elle était maintenant la princesse souveraine de Vénétie. Et malgré tout ce que pourrait dire Aliénor, la fille de la marquise de Ravish lui devait le respect.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» [ Amour, Jalousie, et autres Péripéties ] -PV-
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...
» Taylor Jeanne Williams, plus qu'une peste!! [100% ]
» DJ Jeanne

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Golden Crown :: Royaume de Frańcië :: Province du Centre :: Casals (capital)-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: